Accueil   Accueil  | forum   Forum  | disk   Download  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Espace Membre :
 
 
Privé Se connecter


Se souvenir de moi ?


Mot de passe oublié

 
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
membres on-line :
 
 
En ce moment:
0 membre
7 visiteurs
40 visites aujourd’hui

Record visites :
02/05/19 : 362 visites
Record membres :
27/06/19 : 2 membres
Record simultané :
26/06/19 : 14 visiteurs
19/07/19 : 1 membre
 
 
membres on-line :
 
 
Aucun membre connecté

55 673 visiteurs
depuis le 09/09/2014
 
 
Photos aléatoires :
 
 
norvege 07
Afficher l'album
cavernes6
Afficher l'album
02556 ribbon 1920x1080
Afficher l'album
Tous les albums
 
 
L'espace [33 lectures] 
 
  07/12/2018 01:10 par (W)Musicgroove 
images/rubriques/__vide.png
La Terre est la troisième planète la plus proche du Soleil parmi les huit planètes que compte le Système solaire.

C’est la seule planète où l’eau se trouve sous ses trois états : solide (glace), liquide (eau) et gaz (vapeur d’eau).

LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

La Terre tourne autour du Soleil à une vitesse proche de 108 000 km/h et à une distance moyenne de 149,6 millions de km. Elle effectue un tour complet quasi-circulaire autour du Soleil (révolution) en une année, soit environ 365 jours. Elle tourne aussi sur elle-même (rotation) en 23 h 56 min, soit environ un jour.

La Terre possède un seul satellite naturel : la Lune. Ce satellite tourne autour de la Terre en un peu plus de 27 jours, à environ 384 000 km d’altitude.

LA FORMATION ET L’ÉVOLUTION DE LA TERRE

La Terre est âgée de 4,6 milliards d’années. Elle s’est formée par l’agglomération (accrétion) des « restes » de poussières et de gaz qui n’ont pas servi à la formation du Soleil. Ces grains de matière tourbillonnants autour du Soleil ont aussi servi à former les autres planètes du Système solaire.

Lorsque la Terre était toute jeune (âgée de quelques millions d’années seulement), elle n’avait pas encore d’atmosphère (indispensable à la vie sur Terre), et sa température dépassait les 2 000 °C. Elle était entièrement recouverte de volcans. Puis ces volcans ont commencé à expulser des gaz de l’intérieur de la Terre et, surtout, de la vapeur d’eau. Après 150 millions d’années de dégazage intensif, une atmosphère primitive s’est formée. La Terre s’est refroidie et la température de son atmosphère est descendue sous les 100 °C, permettant ainsi à toute la vapeur d’eau de l’air de se transformer en eau liquide (condensation) : des pluies diluviennes se sont alors abattues sur la Terre et ont formé les premiers océans.

Aujourd’hui, les océans occupent 71 % de la superficie de la Terre. C’est pour cela qu’on appelle la Terre la « planète bleue ». Ce sont dans les océans que les premières formes de vie sont apparues. Ces premiers êtres vivants ont évolué pendant plusieurs milliards d’années avant de sortir des océans. La colonisation de la terre ferme par les êtres vivants (tout d’abord simplement de petites plantes primitives et des mille-pattes) a commencé il y a seulement 440 millions d’années environ. Des centaines de millions d’années d’évolution biologique sont à l’origine des animaux et des plantes que nous connaissons aujourd’hui. L’homme moderne (l’Homo sapiens), quant à lui, est le produit de millions d’années d’évolution de primates africains. Il est apparu il y a à peine 150 000 ans environ.

LA STRUCTURE DE LA TERRE

La Terre est une sphère presque parfaite. Son rayon est d’environ 6 400 km. La structure de l’intérieur de la Terre est composée de trois couches superposées. De la surface jusqu’au centre de la Terre, ces couches sont :

– la croûte (ou écorce) terrestre : c’est une couche solide, dont l’épaisseur moyenne est de 30 km sous les continents (croûte continentale) et de 10 km sous les océans (croûte océanique) ;

– le manteau : c’est une couche globalement solide, qui s’étend jusqu’à 2 900 km de profondeur. Il présente des zones plus visqueuses (plastiques) dans sa partie inférieure, où la température et la pression sont plus élevées ;

– le noyau : c’est une boule d’environ 3 500 km de rayon. Le noyau se décompose en deux parties : un noyau externe qui est liquide, et un noyau interne (appelé graine) qui est solide. La température au sein du noyau est d’environ 6 000 °C ; les roches en fusion (ou magma) qui constituent le noyau sont très riches en métaux (essentiellement du fer et du nickel). Les mouvements rapides de ce magma métallique au c½ur du noyau sont à l’origine du champ magnétique de la Terre : c’est pourquoi la Terre se comporte comme un immense aimant, avec un pôle Sud et un pôle Nord.

LES MOUVEMENTS À LA SURFACE DE LA TERRE

La Terre est composée de douze plaques qui recouvrent toute sa surface : ce sont les plaques tectoniques. La majorité des volcans se forment exactement à l’endroit où ces plaques se touchent. Les plaques bougent, se rencontrent et s’affrontent : c’est ce que l’on appelle la dérive des continents. Ces mouvements sont extrêmement lents : les plaques se déplacent de seulement quelques centimètres par an.

Les collisions entre les plaques créent le relief de la Terre, mais aussi les tremblements de terre (ou séismes). Le relief sur les continents (les montagnes) dépasse 8 000 m d’altitude au-dessus du niveau de la mer. La montagne la plus élevée est l’Everest (8 850 m d’altitude), au Népal. La profondeur moyenne des océans est de 3 800 m. La plus grande profondeur sous les mers a été relevée à la fosse des Mariannes (11 033 m de profondeur), dans le Pacifique Nord. Cependant, le relief de la Terre est constamment remodelé par l’érosion (action de l’eau, du vent et du gel) et par les activités des hommes (extension des villes, création de voies de communication, etc.).

L’ATMOSPHÈRE TERRESTRE

La Terre est entourée par une atmosphère gazeuse d’environ 10 000 km d’altitude. Toutefois, 99 % de sa masse se concentrent dans ses 30 premiers kilomètres. C’est pourquoi, si on représentait la Terre sous la forme d’une pêche, l’atmosphère aurait l’épaisseur de sa peau.

L’atmosphère est principalement composée d’azote (78 %) et d’oxygène (21 %) ; le 1 % restant est constitué de nombreux autres gaz (argon, dioxyde de carbone, ozone, etc.), présents en quantités extrêmement faibles. La présence de l’oxygène dans l’atmosphère est vitale, puisque c’est ce gaz qui permet aux êtres vivants de respirer.

Sans atmosphère, la vie n’existerait pas sur Terre. En effet, l’atmosphère, et plus précisément la couche d’ozone de l’atmosphère, filtre les rayonnements nocifs du Soleil (les ultraviolets). C’est pour cela que la protection de la couche d’ozone est un sujet qui concerne toute l’humanité.

Par ailleurs, un autre phénomène atmosphérique inquiétant à l’échelle de la planète s’est développé depuis le début du xxe siècle : l’effet de serre. Ce phénomène naturel, amplifié par les activités polluantes des hommes, accentue le réchauffement de la planète.

L’atmosphère est aussi le lieu où se produisent les phénomènes météorologiques (formation des nuages, des précipitations, des aurores polaires, circulation des vents, etc.). Elle est donc le sujet d’étude privilégié des météorologues et des climatologues.



.
 
 
 
 
 
 
News précédente 
News suivante